Théâtre

C’est par le théâtre que je suis venu à l’écriture. Ecriture collective d’abord avec la Jung Elsaesser Buehn (La Jeune Scène alsacienne) entre 1975 et 1981. Puis pendant une vingtaine d’années le théâtre a occupé une place importante dans ma vie, avec alternativement ou simultanément les casquettes d’auteur, de metteur en scène, de comédien.

Quelques repères de mon itinéraire

– Un long compagnonnage avec le Théâtre de Lichtenberg dans les Vosges du Nord qui m’a commandé des textes et que j’ai mis en scène à de nombreuses reprises. L’un de ces textes – « D’narrehewler »- a été publié par BF Editions.

– Des collaborations avec différentes compagnies régionales comme le « Théâtre en l’Air – der LufTeater », avec notamment « Nous sommes tous des Juifs alsaciens ».

– Des productions au Théâtre de la Choucrouterie de Roger Siffer en particulier Kuddelmudel et Peepshow en de Vogesa.

Plusieurs de ces spectacles on fait l’objet de captations par des télévisions locales ou allemandes.

Puis j’ai senti que je n’avais plus rien à dire sur une scène de théâtre. Je n’ai jamais bien compris si c’est le théâtre qui s’était éloigné de moi ou le contraire. Un peu des deux probablement.

Mais le théâtre est revenu vers moi comme en boomerang quand le metteur en scène Olivier Chapelet, directeur du Théâtre des Taps à Strasbourg et le comédien Francis Freyburger se sont emparés de mon roman le « Gardien des Âmes ».

Francis y jouait alternativement en français et en alsacien. La mise en scène magnifique d’Olivier et le jeu bouleversant de Francis ont fait de ce spectacle, joué plus de soixante-dix fois en France, à l’étranger et au Festival d’Avignon, un moment théâtral très intense. Christian Fruchart en a écrit une critique touchante dans les DNA que vous pouvez consulter sous la rubrique Revue de presse.

Un nouveau projet

Les aventures théâtrales sont bien souvent des affaires de complicités amicales et artistiques, et sept ans après la création du « Gardien des âmes », nous repartons pour une nouvelle aventure. Francis jouera Thérèse Ulmer, la narratrice de « Je suis une méchante femme » dans une co mise en scène d’Olivier Chapelet et de Francis Freyburger. Le spectacle est créé au TAPS Scala à Strasbourg Neudorf, et une première tournée pour la saison 2018/2019 est déjà programmée. Pour en connaitre les dates, il vous suffit de vous reporter à la rubrique « Actualités 2018 – 2019 »

Affiche du spectacle « Ich ben a beesi frau – Je suis une méchante femme » – Pierre Kretz-Francis Freyburger-TAPS-Scala-2018-201

Vidéo France 3 : Le gardien des Âmes – version théâtrale